Résultats :

Premier Semestre (1 octobre 2017 - 31 mars 2018)

 

Le premier semestre nous permit de mettre en place une équipe dédiée à la gestion administrative et financière qui est chargée, sous la direction du comité d’accompagnement, de veiller à la gestion quotidienne du projet.


De même, nous avons créé autant de comités techniques que de modules de travail. Pour chaque comité technique, un opérateur référent a été nommé. Celui-ci est chargé d’organiser et d’animer les échanges entre les opérateurs concernés soit lors de réunions ou d’échanges téléphoniques ou électroniques. L’objectif de ces comités techniques est de partager les connaissances, de valider les protocoles et de planifier les actions.


Il n’y a pas eu de comité d'accompagnement, ni même de comité d’accompagnement de lancement organisé lors de ce semestre. C’est l’une des raisons pour lesquelles, nous considérons que l’avancement de ce  module de travail est en retard.


Avant de créer le comité d’orientation, nous avons d’abord souhaité préciser, entre opérateurs, notre vision de la stratégie touristique, de son développement et les pistes de collaboration envisagées avec les professionnels du tourisme du Bassin minier franco-wallon.

Deuxième Semestre (1 avril 2018 - 30 septembre 2018)

Lors de ce semestre, l’équipe dédiée à la gestion administrative et financière a réalisé la gestion quotidienne du projet, à savoir :
- le pilotage et la coordination globale du projet ;
- la gestion financière globale du projet ;
- le lien avec les opérateurs et les équipes INTERREG ;
- l'organisation, la planification et la gestion des réunions de coordination entre les opérateurs du projet et les partenaires (Comités techniques, Comités d'accompagnement et Comité d'orientation) ;
- la coordination de la rédaction partenariale des rapports d'activités et leur consolidation ;
- le rôle moteur pour l'ensemble des opérateurs partenaires quant à la spécificité transfrontalière du projet ;
- le rôle d'interlocuteur privilégié avec d'autres partenaires pour développer des synergies avec d'autres acteurs du territoire.

Troisième Semestre (1 octobre 2018 - 31 mars 2019)

Lors du 3ème semestre, la gestion quotidienne du projet suit son cours pour chacun des opérateurs œuvrant sur les actions qui lui sont attribuées et communiquant régulièrement de leur état d’avancement avec ses partenaires.

Des synergies avec d’autres acteurs du territoire ont été développées, notamment avec le CESER pour le CPIE.

 

Les protocoles d’inventaires de la flore et la faune des terrils se poursuivent de même que les représentations cartographiques des différentes sensibilités. Les bases de données commencent à se remplir.

 

Les méthodologies pour la mise au point des indices pittoresques et historiques ont été mises au point et testées : les grilles d’évaluation sont maintenant opérationnelles.

 

Un comité d’orientation, soit une rencontre avec les divers acteurs touristiques transfrontaliers, a eu lieu en novembre 2018 et a permis de repréciser les grandes lignes du projet tout en ouvrant des pistes de réflexion sur les thèmes qui y sont liés : mobilité, formation de guides ambassadeurs, produits touristiques et leur aboutissement : le portail internet.

 

En ce qui concerne la formation des guides ambassadeurs transfrontaliers, qui débute en octobre 2019, une réunion a permis de finaliser la présentation détaillée des différents modules de formation : pédagogie, naturaliste, patrimoine.

 

Les études de fréquentation des sites basées sur le comptage des visiteurs ont été effectuées sur le terril du 11/19 à Loos-en-Gohelle puis sur le Martinet à Roux : les premiers résultats ont été exploités en mars 2019.

 

L’alimentation de la base de données qui servira pour le futur portail internet « Destinationterrils.eu » évolue bien : pour plus de précision, la base de données Access a été améliorée par l’inclusion de nouvelles tables dont l’efficacité a été testée par les opérateurs lors de comités techniques.

 

Pour renforcer les notions de tourisme durable et raisonné, la réalisation d’un circuit vélo/piéton au plus près du territoire transfrontalier a été validée, en remplacement du circuit bus envisagé initialement.

 

La communication au moyen de ce site internet et des réseau sociaux permet d’informer régulièrement le public de divers évènements liés au projet.

  • Twitter Social Icon