Résultats :

Premier Semestre (1 octobre 2017 - 31 mars 2018)

 

Le premier semestre nous permit de mettre en place une équipe dédiée à la gestion administrative et financière qui est chargée, sous la direction du comité d’accompagnement, de veiller à la gestion quotidienne du projet.


De même, nous avons créé autant de comités techniques que de modules de travail. Pour chaque comité technique, un opérateur référent a été nommé. Celui-ci est chargé d’organiser et d’animer les échanges entre les opérateurs concernés soit lors de réunions ou d’échanges téléphoniques ou électroniques. L’objectif de ces comités techniques est de partager les connaissances, de valider les protocoles et de planifier les actions.


Il n’y a pas eu de comité d'accompagnement, ni même de comité d’accompagnement de lancement organisé lors de ce semestre. C’est l’une des raisons pour lesquelles, nous considérons que l’avancement de ce  module de travail est en retard.


Avant de créer le comité d’orientation, nous avons d’abord souhaité préciser, entre opérateurs, notre vision de la stratégie touristique, de son développement et les pistes de collaboration envisagées avec les professionnels du tourisme du Bassin minier franco-wallon.

Deuxième Semestre (1 avril 2018 - 30 septembre 2018)

Lors de ce semestre, l’équipe dédiée à la gestion administrative et financière a réalisé la gestion quotidienne du projet, à savoir :
- le pilotage et la coordination globale du projet ;
- la gestion financière globale du projet ;
- le lien avec les opérateurs et les équipes INTERREG ;
- l'organisation, la planification et la gestion des réunions de coordination entre les opérateurs du projet et les partenaires (Comités techniques, Comités d'accompagnement et Comité d'orientation) ;
- la coordination de la rédaction partenariale des rapports d'activités et leur consolidation ;
- le rôle moteur pour l'ensemble des opérateurs partenaires quant à la spécificité transfrontalière du projet ;
- le rôle d'interlocuteur privilégié avec d'autres partenaires pour développer des synergies avec d'autres acteurs du territoire.

Troisième Semestre (1 octobre 2018 - 31 mars 2019)

Lors du 3ème semestre, la gestion quotidienne du projet suit son cours pour chacun des opérateurs œuvrant sur les actions qui lui sont attribuées et communiquant régulièrement de leur état d’avancement avec ses partenaires.

Des synergies avec d’autres acteurs du territoire ont été développées, notamment avec le CESER pour le CPIE.

 

Les protocoles d’inventaires de la flore et la faune des terrils se poursuivent de même que les représentations cartographiques des différentes sensibilités. Les bases de données commencent à se remplir.

 

Les méthodologies pour la mise au point des indices pittoresques et historiques ont été mises au point et testées : les grilles d’évaluation sont maintenant opérationnelles.

 

Un comité d’orientation, soit une rencontre avec les divers acteurs touristiques transfrontaliers, a eu lieu en novembre 2018 et a permis de repréciser les grandes lignes du projet tout en ouvrant des pistes de réflexion sur les thèmes qui y sont liés : mobilité, formation de guides ambassadeurs, produits touristiques et leur aboutissement : le portail internet.

 

En ce qui concerne la formation des guides ambassadeurs transfrontaliers, qui débute en octobre 2019, une réunion a permis de finaliser la présentation détaillée des différents modules de formation : pédagogie, naturaliste, patrimoine.

 

Les études de fréquentation des sites basées sur le comptage des visiteurs ont été effectuées sur le terril du 11/19 à Loos-en-Gohelle puis sur le Martinet à Roux : les premiers résultats ont été exploités en mars 2019.

 

L’alimentation de la base de données qui servira pour le futur portail internet « Destinationterrils.eu » évolue bien : pour plus de précision, la base de données Access a été améliorée par l’inclusion de nouvelles tables dont l’efficacité a été testée par les opérateurs lors de comités techniques.

 

Pour renforcer les notions de tourisme durable et raisonné, la réalisation d’un circuit vélo/piéton au plus près du territoire transfrontalier a été validée, en remplacement du circuit bus envisagé initialement.

 

La communication au moyen de ce site internet et des réseau sociaux permet d’informer régulièrement le public de divers évènements liés au projet.

Quatrième Semestre (1 avril 2019 - 30 septembre 2019)

Pour ce semestre, des actions ont été menées avec différents acteurs (communes, associations….) autour des terrils pour divers aménagements, par exemple de l’éco-pâturage. 

Un protocole transfrontalier standardisé se développe. 

Des mesures sont prises pour la conception de structures permettant d’accueillir le public tout en préservant la biodiversité. Des réunions pour le suivi des travaux ont lieu régulièrement. 

 

Les informations récoltées par les opérateurs sont insérées dans une banque de données Access et améliorée au fur à mesure de son utilisation. Des photos prises par drone y seront insérées. 

La finalité de cette base de données sera la création du portail pour lequel un cahier des charges commence à être élaboré, grâce aux recommandations de professionnels dans ce domaine et à la consultation de sites internet touristiques de référence. 

Les questions des modalités techniques et du coût sont évoquées lors d’échanges. 

 

Les 20 futurs guides ambassadeurs belges ont été sélectionnés suite à l’appel à candidature relayé par divers canaux et la séance d’information organisée à La Louvière le 12 septembre. Les partenaires travaillent sur la mise au point des modules thématiques définis précédemment qui leur seront dispensés à partir d’octobre 2019. 

 

Pour l'élaboration de produits touristiques, le CPIE a travaillé sur la mise au point d’un poster sur la faune des terrils à partir de photos et de textes de bénévoles belges et français.

Cinquième Semestre (1 octobre 2019 - 31 mars 2020)

Au cours de ce cinquième semestre, des concertations entre les différents acteurs des terrils, notamment les autorités communales, ont été mis en cours, dans le cadre de la gestion et l’aménagement de certains terrils. 

 

Pour les bases du portail internet, un premier cahier des charges a été finalisé et la banque de données continue à être alimentée par des différents partenaires en fonction des informations qu’ils récoltent. 

Les cours pour les futurs guides ambassadeurs belges et français ont débuté en octobre suite à des concertations entre partenaires pour l’organisation et pour la mise au point des modules. 

Les sujets abordés lors de modules théoriques et pratiques, en intérieur et sur le terrain étaient le patrimoine minier, la géologie et la paléontologie, la cartographie des paysages. Des documents pédagogiques ont été mis à la disposition des participants.

 

Les formations ont dû être interrompues mi-mars, suite aux mesures gouvernementales dues au coronavirus. 

 

Pour les produits touristiques, les 3 maisons du tourisme travaillent sur un projet d’organisation commune d’une journée des terrils. Des promenades guidées avec audio-guides sont à l’étude. 

Une méthodologie collective a été mise en place afin de concevoir des activités touristiques au niveau de chacun des deux pays pour répondre aux attentes locales.

Sixième Semestre (1 avril 2020 - 30 septembre 2020)

Au cours de ce 6ème semestre, diverses analyses et études ont été mises au point afin d’améliorer l’aspect pittoresque des terrils ainsi que leur gestion durable. 

 

Pour les bases du portail internet, une agence spécialisée a été sélectionnée pour prendre en charge la conception tant technique que graphique du portail. 

La mise à jour des banques de données s'est poursuivie.

Les cours pour les futurs guides ambassadeurs belges et français ont dû être adaptés à la crise sanitaire : des modules à distance ont été conçus pour différents cours de même que des travaux pratiques sur le terrain en groupes restreints. La formation s'est clôturée en septembre et certains guides ambassadeurs ont déjà été engagés dans des maisons du tourisme. 

 

Quant aux produits touristiques, un projet pilote a été mis au point concernant des activités autour des terrils avec des fiches descriptives et des cartes qui prennent en compte les moyens d’y accéder et les combinaisons possibles avec d’autres activités.