Eco-pâturage sur le terril du Bayemont.

Valoriser les terrils, vestiges du riche patrimoine minier et refuge pour la nature et les promeneurs, c'est aussi lutter contre la prolifération d'espèces arbustives comme le buddléia, qui envahissent les espaces et referment le paysage appauvrissant ainsi la biodiversité.

 

De nouveaux projets d’éco-pâturage ont ainsi été mis en place pour atteindre cet objectifs.

Un de ces projets a démarré ce matin, sur le terril du Bayemont à Marchienne-Docherie. Adriano, le berger, accompagné de Clyde, son border collie, ont accompagné un troupeau de jeunes moutons sur les flancs du terril.

Activité ancestrale abandonnée au profit des techniques mécaniques et phytosanitaires, l’éco-pâturage retrouve, depuis quelques essors, un nouvel essor.

 

En laissant paître les animaux, on évite alors le défrichage provoquées par l'utilisation de machines, parfois trop encombrantes et trop coûteuses, ainsi que l’utilisation de désherbants chimiques.

 

L’éco-pâturage favorise la biodiversité en gardant les milieux ouverts et en empêchant certains buissons et arbres de recoloniser l’espace.

Et pour ces projets écologiques, tout le monde est le bienvenu. Petits et Grands auront le plaisir d'observer le travail du berger et de son fidèle compagnon. Ils verront également voir, tous les matins, les moutons sortir de la bergerie, passer la journée sur le terril et redescendre le soir pour un repos bien mérité. N'hésitez donc pas à leur rendre une petite visite lors de leur transhumance quotidienne ou sur le terril…

Ce projet est mis en place dans le cadre de notre projet Interreg Destination Terrils, avec la collaboration d'Ecopature (http://ecopature.wifeo.com) à Farciennes. Le propriétaire du terril qui est la société Valimo (http://valimo.be), a marqué son intérêt et donné son accord pour ce passionnant projet.

Pour finir, voici le reportage parlant du projet et réalisé par TéléSambre :

https://www.telesambre.be/projet-pilote-sur-les-terrils

  • Twitter Social Icon